Les moniales camaldules en Pologne

dr hab. Waldemar Rozynkowski

L'histoire de la famille camaldule en Pologne compte plus de mille ans. Les moniales camaldules en font partie. La présente publication suit l'histoire de la première communauté des moniales camaldules en Pologne, constituée après la seconde Guerre mondiale à Złoczew, un petit village situé à 22 km au sud-ouest de Sieradz.

Les origines de la communauté de Złoczew remontent aux années 30 du XXe siècle. C'est à cette époque-là que quelques Polonaises entrèrent au couvent des camaldules à La Seyne-sur-Mer en France. Après avoir traversé les étapes successives de la vie monastique, les Polonaises pensaient retourner en Pologne. Après la fin de la guerre, on entreprit donc des démarches en vue de créer une communauté en Pologne.

On noua des contacts avec les frères camaldules de Cracovie. Il semblait que la partie ouest de la Pologne offrait le plus de facilités pour la fondation d'un couvent. Les moniales obtinrent même une proposition de s'installer à Wrocław. Le 21 aot 1948, quatre moniales quittèrent leur couvent français. Pourtant, quand elles arrivèrent à Wrocław, il s'avéra que le bâtiment qui était censé leur revenir avait déjà été remis à une autre communauté religieuse.

Les moniales consacrèrent les mois suivants à la recherche d'une maison. Finalement, elles s'installèrent au centre de la Pologne, à Złoczew. L'église et les vestiges du monastère des bernardins furent remis aux moniales par l'évêque de Włocławek, mgr Karol Mieczysław Radoński. Les moniales arrivèrent à Złoczew le 10 novembre 1949.

Les quelques années qui suivirent cet événement furent consacrées à des démarches intenses visant à rendre la vie des camaldules dans leur nouvelle communauté conforme au charisme de la vie érémitique.

Malheureusement, au bout de quelques années, le couvent de Złoczew entra dans une période difficile liée au manque de nouvelles vocations et, par conséquent, à des problèmes d'effectifs, ainsi qu'à des soucis financiers auxquels la communauté fut confrontée.

Les difficultés extérieures ne restèrent pas sans influence sur la situation interne de la communauté. Rappelons que les années d'après-guerre, sous régime communiste, furent difficiles pour toute l'Église en Pologne.

Le 8 septembre 1962, le cardinal Stefan Wyszyński, primat de Pologne, prit un décret en vertu duquel le couvent des moniales camaldules passa sous la gestion de l'administration des soeurs Ursulines de l'Union Romaine.

Au bout de quatre ans, en 1966, mgr Wyszyński plaça le couvent des camaldules sous la garde des Bénédictines de Żarnowiec. Avec le recul, il est permis de juger que le choix des Bénédictines fut tout à fait juste. Les deux communautés restèrent liées pendant plus de 20 ans. Il faut remarquer que, durant tout ce temps, la mère supérieure du couvent de Złoczew était toujours une camaldule.

À cette époque-là, les camaldules de Złoczew nouèrent des relations encore plus étroites avec la famille des camaldules en Italie. L'élaboration des constitutions renouvelées des camaldules en Pologne fut un des fruits de ce rapprochement.

Entre temps, de nouvelles vocations naquirent. Les affaires financières du couvent furent également réglées. Le 6 mai 1986, les bernardins transférèrent aux camaldules la propriété du bâtiment qu'elles occupaient depuis 1949.

Tous ces événements aidèrent les camaldules dans leurs démarches pour la restitution de son entière autonomie au couvent de Złoczew. La décision en cette affaire relevait du primat de l'époque, mgr Józef Glemp. C'est lui qui, après avoir étudié la situation de la communauté, institua l'entière autonomie du couvent des camaldules de Złoczew par le décret du 9 décembre 1988.

La fin du XXe siècle se distingua par un grand dynamisme dans la vie de la communauté de Złoczew. La preuve de ce développement est la création à partir de cette communauté d'une nouvelle communauté de camaldules. Les moniales furent accueillies par mgr Jan Śrutwa, l'évêque du diocèse zamojsko-lubaczowska qui leur remit l'ancienne maison paroissiale et un terrain pour la construction d'un couvent à Tyszowce. L'introduction solennelle des moniales à Tyszowce eut lieu le 14 septembre 1997.

En 1990, on commença à Złoczew la construction d'un nouveau monastère. Il fut solennellement consacré le 26 aoüt 2004 par l'évêque de Kalisz, mgr Stanisław Napierała. Vul'âge des moniales vivant en France et le manque de vocations, on s'adressa aux camaldules de Pologne en leur demandant d'aider la communauté de La Seyne-sur-Mer dans sa constitution. Le 1er mars 1990, le primat de Pologne, mgr Józef Glemp, autorisa le départ des moniales. Le 4 juin 1990, 3 moniales se rendirent en France.

Traducteur: Ewa Wesołowska